1. AIWTKF
  2. WING TSUN : L'ECOLE
  3. WING TSUN  :  COURS
  4. GALERIE
  5. CONTACT
  6. SEMINAIRES
  7. LE WING TSUN
Vidéo

Légende et origine du Wing Tsun Kung Fu

Le Wing Tsun Kung Fu littéralement  "la boxe du printemps radieux" est née il y a environ 360 ans dans le sud de la Chine, dans une période agitée et rythmée par les invasions mandchoues et mongoles. Ce Wushu, art martial en chinois, fut créée d'après sa légende par une femme, ce qui lui confère certaines spécificités : 
L'idée est d'avoir les capacités pour se défendre contre des ennemis plus grands et plus forts en retournant leurs forces physiques contre eux-mêmes. On y trouve la puissance par sa position et sa structure. Les mouvements sont courts pour réagir immédiatement dans toutes les directions. Composée de 3 taos sans fioriture, sans figures spectaculaires. Ce style de Kung Fu est propice au corps à corps, sa contre-attaque est extrêmement rapide et puissante tout en restant souple et détendu.

La légende commune décrit une jeune femme Yim Wing Tsun, au XVIIe siècle, à l'époque de la destruction par le gouvernement Qing d'un légendaire Monastère Shaolin du Sud. Après que Wing Tsun ait refusé la proposition de mariage d'un seigneur local, celui-ci aurait déclaré n'accepter cette décision que si Yim Wing Tsun pouvait le vaincre dans un duel martial. Elle demanda alors à une nonne bouddhiste Ng Mui, légendaire survivante Shaolin, de lui enseigner l'art du combat ; ce style sans nom permis à Yim Wing Tsun de vaincre son opposant. Elle épousa par la suite un certain Leung Bok Chau et lui enseigna cet art martial. Elle mourut jeune, et Leung Bok Chau donna le nom de Wing Tsun en sa mémoire. Les recherches contemporaines tendent à confirmer que cette légende n'a aucun caractère historique. L'histoire du Wing Tsun était initialement transmise oralement de maître à élèves, plutôt que transcrite dans des documents. Il s'avère donc difficile de confirmer ou clarifier les différentes affirmations sur sa création. Les premières mentions de cet art martial dans des documents non contestés apparaissent seulement au XIXe siècle, à l'époque de l'illustre maître Dr Leung Jan (1826-1901), rendant son histoire ultérieure et les divergences des différentes branches plus propices à la vérification documentaire.

 

Au XXe siècle, la transmission du Wing Tsun a souffert de la Révolution culturelle (1966-1976). De nombreux maîtres quittèrent le pays et se réfugièrent au sud de la Chine continentale : Hong Kong, Formose (Taïwan) et au Viêt Nam.

Dans les années 60, seule l'école du maître Yip Kai-man (1893-1972), une école à Foshan et une école taïwanaise existaient encore. Les différents styles de Wing Tsun se sont propagés ultérieurement, mais c'est le style de Yip Man qui domina largement par sa diffusion mondiale.

Parce qu'il fut le premier maître à systématiser cet art et à l'enseigner à un large public, dès les années 1960. Parce qu'il bénéficia surtout de la notoriété de son ancien élève Bruce Lee (1940-1973) devenu star de film asiatique. A Hong Kong, son élève Leung Ting (1947-) élève à huis clos du grand maître, alors à la retraite, favorisa encore la diffusion de ce style, par une méthode d'enseignement structurée (système, uniforme, grades, diplômes), et un enseignement auprès des occidentaux. Le Wing Tsun Kung Fu est ainsi devenu un des arts martiaux chinois les plus pratiqués au monde.

source : wikipedia.org/wiki/Wing_chun